Centre Historique Belge du Scoutisme - Belgisch Historisch Centrum voor Scouting

Le CHBS : Le CHBS recherche


Les Pionnières de Belgique 

Au cours de la Première Guerre mondiale, un nouveau mouvement de scoutisme apparaît, les Eclaireurs de Belgique.  Ce mouvment fusionnera en 1919 avec les Boy-Scouts de Belgique.  

Il aurait eu, à partir de 1914, un équivalent féminin, dénommé "Les Pionnières de Belgique". 

Elles auraient été localisées dans diverses communes de la capitale.

Le CHBS recherche toute information sur ce mouvement de guidisme (mentions dans la presse, archives, anciens membres, photos, etc.). 

Merci d'avance !

Sophie Wittemans & Claire Gausset

Pionnieres de Belgique

(cliquer pour agrandir)

 

Qui pourra nous aider à identifier ce scout en kilt, croqué par Hergé ?

Le 10 mai 2009, lors de la vente exceptionnelle sur Hergé organisée à la maison de ventes Félicien Rops à Namur, deux des membres du CHBS, Dominique et Max Schwarts, sont devenus les heureux propriétaires du dessin ci-dessous, représentant un scout en kilt.

Signé par Hergé, ce dessin fait partie d’une série de croquis offerts par Georges Remi à son ancien chef d’unité de Saint-Boniface, René Weverbergh, par ailleurs collègue de travail au sein du journal Le XXe siècle. De cette série, il ne subsiste malheureusement aujourd’hui que ce dessin.

Hergé - Scout en kilt - copyright Hergé-Moulinsart 2009

© Hergé/Moulinsart 2009
Les visuels de l'œuvre d'Hergé sont protégés par le droit d'auteur 
et ne peuvent être utilisés sans le consentement préalable et écrit de la société MOULINSART (www.tintin.com).

 

Ce croquis a une histoire, dès lors qu’il représente un scout ayant participé au jamboree scout de Birkenhead. Ce 3e grand rassemblement international des scouts, dénommé le « Jamboree de la Majorité », rassemblera près de 50.000 scouts de 42 nationalités différentes, en Grande-Bretagne, du 31 juillet au 12 août 1929. René Weverbergh participera à ce rassemblement, avec un contingent de presque 500 scouts belges.

Le CHBS conserve plusieurs photographies représentant René Weverbergh au cours de ce jamboree, dont l’une où on le voit sympathiser avec d’autres scouts, notamment écossais. Sur cette photographie, on reconnaît aisément René Weverbergh au centre de la photo, avec à droite un scout en kilt qui pourrait bien être l’inspirateur du dessin présenté ci-dessus. Comparez la coiffure, le foulard, la couleur de la chemise, le kilt, les chaussettes et les chaussures du scout : les coïncidences sont pour le moins troublantes…

René Weverbergh au Jamboree de 1929.  Copyright CHBS

Mais de qui s’agit-il ? Est-ce un scout écossais rencontré sur place et avec qui René Weverbergh conservera des liens d’amitié ? Ou serait-ce plutôt un scout belge qui, à l’instar de nombreux autres Belges (dont René Weverbergh lui-même !), portera et se fera photographier en kilt au cours du jamboree ?

Dans ce dernier cas de figure, nous pouvons observer que le scout en question semble être un routier (18-25 ans), comme en témoignent les passants rouges de ses chaussettes sur le dessin d’Hergé. Le cas échéant, cela pourrait être un jeune routier, dès lors qu’il porte encore les deux bandes jaunes de chef de patrouille sur sa chemise. Il affiche, par ailleurs, un foulard jaune, qui était à l’époque porté sur Bruxelles uniquement par les scouts de la 19e Unité du Christ-Roi et ceux de la 22e St-Jean-Berchmans. Au bas de son foulard, on distingue encore très discrètement l’extrémité d’une cordelière de mérite, révélant un niveau de formation très élevé du scout représenté. Si nous pouvons nous fier aux couleurs choisies par Hergé, il faut encore remarquer la couleur bleue de la chemise du routier, ce qui est exceptionnel pour l’époque, au cours de laquelle le kaki reste prédominant un peu partout dans les troupes scoutes. Ce n’est qu’à partir des années 1930 que, progressivement, il y aura un glissement du kaki vers le bleu pour les chemises des scouts.

Comme vous l’aurez constaté, les recherches sont ouvertes. Une seule certitude pour l’instant : le dessin n’a pu être réalisé par Hergé qu’après le jamboree, ce dernier n’y ayant pas participé personnellement. Comme il le fera ultérieurement pour les albums de Tintin, nous pouvons aussi imaginer qu’il s’est inspiré d’une photographie, appartenant probablement à René Weverbergh, pour réaliser ce dessin. Si des pistes existent pour pouvoir identifier plus précisément ce scout, les recherches doivent encore se poursuivre. Si l’un de nos visiteurs internautes peut cependant nous aider dans cette recherche, c’est avec grand plaisir que le CHBS prendrait connaissance de ses informations.

Thierry Scaillet
Conservateur du CHBS

 

 

 

© CHBS ASBL  |  Contactez-nous  |  Dernière mise à jour : 25 Mar 2017  | Webmaster