Biographies

Henry BRIFAUT (1905-1995) (FSC)

Sanglier des Frontières

Né à Ixelles le 23 septembre 1905, Henry Brifaut est le fils cadet de Valentin Brifaut, qui sera le premier commissaire fédéral de la FSC de 1929 à 1936. Henry découvre le scoutisme à Pâques 1922, en entrant chez les Lonescouts, fondés par le père François Attout à l’Abbaye de Maredsous. Du 20 au 27 août 1923, il participe, avec Jean-Willy Ghyoot, à un camp-école de formation pour chefs de patrouille à Jannée. Il occupe successivement les fonctions de chef de patrouille, d’assistant et de routier au clan du Bouleau chez les Lones, jusqu’à son départ en 1928. En 1927, il participe aussi au premier camp-école organisé pour les chefs louveteaux catholiques en Belgique, qui a lieu à Groenenberg, ainsi qu’au 4e camp-école organisé pour les chefs de troupe à Nethen, sous la direction du commissaire Etienne Van Hoof. Henry est un des premiers chefs catholiques belges à obtenir le Wood-badge éclaireur.

En décembre 1927, il fonde la 35e Unité Les Ardents de Saint-Michel au collège jésuite du même nom à Bruxelles. Les Ardents deviendront comme les Lonescouts une véritable pépinière de chefs et de commissaires, qui contribueront au développement de la FSC. Il sera le chef de troupe des Ardents jusqu’en 1933, ainsi que son chef d’unité jusqu’en 1934, date à laquelle il sera remplacé par Philippe le Hodey. En octobre 1931, il est nommé commissaire à la formation des chefs de la FSC, une fonction qu’il occupe jusqu’en 1934. En 1932, il fonde la 3e Walcourt à Brûly (Couvin). En mai 1935, il suit un camp-école à Gilwell Park en Angleterre, dont il revient Rover Deputy Camp Chief.

Dès janvier 1936, il remplit la mission de DCC pour la Route dans l’équipe fédérale de formation de la FSC. Il conservera cette fonction jusqu’en 1948, date à laquelle il cèdera sa place à Jean-Willy Ghyoot. En 1937, il organise un camp-école routier aux Croisettes, une propriété des Brifaut, où Henry avait bâti un refuge en billes de chemin de fer dès 1935. En 1938, il occupe la fonction de commissaire fédéral adjoint à la FSC, lors du 25e anniversaire du scoutisme catholique en Belgique. Peu de temps après, il participe aux premiers travaux d’aménagements du camp scout de La Fresnaye avec René Weverbergh et, en novembre 1939, il est co-fondateur et premier chef de la Meute royale de Laeken, où il formera le prince Baudouin.

Au cours de la guerre, Henry Brifaut poursuit ses activités au sein de cette Meute, puis Troupe royale, jusqu’au départ de la Famille royale pour l’Allemagne, ainsi que la direction des camps-écoles routiers. Au Feu de Pentecôte de 1949, Henry participe aux travaux destinés à « Parfaire La Fresnaye ». En 1951, Henry Brifaut effectue un retour aux sources, en suivant comme simple participant un camp-école de louvetisme à La Fresnaye. Après le rachat du domaine à la famille Solvay, il devient chef du camp de la Fresnaye à la place de René Weverbergh, une mission qu’il remplira de 1954 à 1960. Durant ses six années de fonction, il contribuera à lancer un vaste plan d’embellissement des installations. En 1960, à la suite d’un conflit avec la FSC, Henry met fin définitivement à ses activités scoutes. Il est l’auteur de diverses publications et a réalisé de multiples sculptures scoutes. Henry Brifaut décède à Couvin, le 3 janvier 1995.

Thierry Scaillet – CHBS

Sources : les références bibliographiques de cette notice sont disponibles au Centre Historique Belge du Scoutisme à Bruxelles (fichiers biographiques).

Les Cahiers du CHBS