Centre Historique Belge du Scoutisme - Belgisch Historisch Centrum voor Scouting

Cahier n°6


Gilwell Park, les origines d'un camp scout international

Luc MARCOVITCH

Le terme "Gilwell" et son pendant "Gilwell Park" désigne non seulement un haut-lieu du scoutisme anglais et international, berceau d'un système de formation utilisé au plan mondial par le scoutisme jusque vers 1970, initié par Baden-Powell lui-même, mais aussi un magnifique parc chargé d'histoire, terrain de camp et lieu de retrouvailles d'anciens. C'est à Gilwell qu'est né le système du Wood Badge et qu'il a été diffusé, vers la quasi totalité du monde du scoutisme. Face à l'impossibilité d'assurer la formation in situ de tous les scouts, un système de décentralisation y est imaginé, reposant sur une formation de formateurs (les D.C.C.) organisée à Gilwell, chargés de reproduire le modèle de formation chez eux et de breveter leurs chefs dans ce cadre. Lors de cette diffusion émerge aussi la nécessité d 'établir d'autres camps de formation permanents, comme ceux de Wolveringen (BSB), La Fresnaye (FSC), De Kluis (VVKS) en Belgique mais aussi Chamarande et le Cappy en France, Ommen aux Pays-Bas. Ce Cahier met finalement aussi en lumière l'action de F. G. Gidney, certes mandaté par Baden-Powell mais dont le pouvoir d'initiative restait malgré tout important, dans l'établissement du parc et du système de formation Wood Badge.

De namen "Gilwell" en "Gilwell Park" verwijzen naar een belangrijk centrum van de Engelse en internationale scoutsbeweging. Het is niet enkel de bakermat van een vormingssysteem dat wereldwijd in de scoutswereld zal gebruikt worden tot in de jaren 1970, en oorspronkelijk door Baden-Powell werd bedacht, maar eveneens een prachtig park met een lange geschiedenis, en ook een kampterrein en een samenkomstplek voor oud-scouts. Het is in Gilwell dat het Wood Badge-systeem ontstaan is en dat het geleidelijk aan naar de bijna gehele scoutswereld werd verspreid. Omdat het onmogelijk was om alle scouts ter plekke op te leiden, werd een decentralisatiemethode bedacht, waarbij opleidingsverantwoordelijken (de D.C.C.'s) in Gilwell opgeleid werden, en het vormingssysteem dan thuis opnieuw moesten toepassen om zo hun eigen leiders brevetten toe te kennen in hetzelfde raamwerk. Bij deze verspreiding rees ook de noodzaak om permanente vormingscentra op te richten, zoals die van Wolveringen (BSB), La Fresnaye (FSC), De Kluis (VVKS) in België, naast Chamarande en le Cappy in Frankrijk en Ommen in Nederland. Dit Cahier licht ook de bijdrage van F.G. Gidney toe. Alhoewel hij een mandaat had van Baden-Powell, werkte hij toch nog vele aspecten van het park en het Wood Badge-systeem op eigen initiatief uit.

Luc MARCOVITCH Né en 1959, breveté formateur adjoint, il a été animateur régional de la Fédération des scouts catholiques (FSC) pour le Brabant wallon de 1984 à 1988. Il s'intéresse, en tant qu'historien autodidacte, à la problématique de la formation des animateurs au sein du scoutisme, depuis ses origines anglaises en 1919 jusqu'à son application dans les années 1970 au sein de la FSC. Il est également membre fondateur du Centre historique belge du scoutisme (CHBS) à Bruxelles.

Il est possible de se procurer des cahiers à la pièce en s'adressant au CHBS.

© CHBS ASBL  |  Contactez-nous  |  Dernière mise à jour : 26 Mar 2017  | Webmaster