Les adieux de Jacques Brel, il y a 40 ans…

Avant de devenir le chanteur d’exception que l’on connaît, Jacques Brel fut louveteau, puis scout, à la 41e Unité scoute Albert Ier à Schaerbeek de 1937 à 1944. En tant que tel, Jacques, totémisé « Phoque Hilarant », arpenta notamment les sentiers de La Fresnaye, camp de formation de la FSC situé à Tourneppe dans la périphérie bruxelloise, aux premières heures de sa création. En 1943, alors qu’il vient d’avoir 14 ans, Jacques y fut de passage avec sa patrouille pour poursuivre les travaux d’aménagements de la cabane que son unité construisait sur place. Il nous a laissé un témoignage de ces années de jeunesse, étant par la suite chargé de rédiger le compte rendu de cette activité dans le tally de la patrouille des Cerfs : « Rapport du week-end passé à la Fresnaye le 15 et 16 juillet. Ce week-end avait pour but d’aller travailler au chalet d’unité à la Fresnaye. Cependant, la pluie nous empêcha de travailler durant une grande partie du temps. Nous partîmes du local le 15 à 3h et nous prîmes le tram de Hal ; nous en descendîmes à Buysinghem. Là, après ¾ h. de marche, nous arrivâmes à la Fresnaye. Nous ne travaillâmes que le lendemain matin, jour où le Commissaire était parti. Ce jour-là, nous déjeunâmes à 6 heures et nous dînâmes à 10h. Le travail que nous fîmes consistait à transporter des pierres au moyen de brouettes. Nous prîmes le chemin du retour au moment où le commissaire revenait de la ville. Nous refîmes le parcours en sens inverse et nous arrivâmes à Bruxelles à 7h. Jacques Brel ».

Thierry Scaillet

Les Cahiers du CHBS