Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge

   Titre: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge
 Séries: Cahiers du CHBS #1
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 3/2007
 Auteur(s): Thierry SCAILLET

Créée par le jésuite français Jacques Sevin pour la première troupe catholique de Mouscron en 1917, la croix de Jérusalem fleurdelisée unit la fleur de lys imaginée par Robert Baden-Powell, et qui deviendra l'emblème des scouts de par le monde, à un symbole chrétien universel pour représenter le scoutisme catholique. Si les scouts catholiques français ne peuvent adopter cet insigne qu'au début de la Seconde Guerre mondiale, suite au

caractère politique et royaliste que conserve la fleur de lys en France au cours de l'entre-deux-

guerres, ce symbole se diffusera par contre en Belgique dès 1920.

Il deviendra toutefois un révélateur du conflit qui oppose les deux grandes tendances scoutes catholiques belges entre 1920 et 1927. Plutôt conservateurs, les BCS porteront fièrement la croix de Jérusalem fleurdelisée, tandis que les BPBBS, plus ouverts aux catholiques pratiquants ou non,

resteront fidèles à la fleur de lys anglaise simple. Progressivement, cependant, la croix de

Jérusalem fleurdelisée se diffusera parmi les troupes scoutes catholiques francophones des BPBBS

pour affirmer clairement l'orientation confessionnelle du mouvement et travailler à une

réunification avec la fédération des BCS, une dissidence qui frappe surtout les scouts

francophones à Bruxelles.

A partir de 1927, les scouts catholiques belges forment

à nouveau une seule et même association, placée sous le signe unificateur de la fleur de

lys simple, même si la croix de Jérusalem fleurdelisée reste utilisée par divers

groupes. Mais, lorsque les scouts catholiques belges se scinderont en deux groupes linguistiques distincts en

1929, les deux nouvelles fédérations devront choisir un nouvel emblème pour les

représenter. La Fédération des Scouts Catholiques adoptera spontanément la croix

de Jérusalem fleurdelisée. Le Vlaams Verbond der Katholieke Scouts choisira, par contre, un

nouveau symbole, associant la fleur de lys anglaise à une petite croix de Saint-Georges. Les deux

fédérations affirmeront de la sorte leur identité catholique, mais avec des signes

différents.


Dans la même série: Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface

   Titre: Hergé et le décor des locaux scouts de l'Institut Saint-Boniface
 Séries: Cahiers du CHBS #2
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 10/2007
 Auteur(s): Philippe GODDIN et Thierry SCAILLET

Cette &eacute;tude est consacr&eacute;e &agrave; la vie scoute d'Herg&eacute;

 

et, en particulier, au d&eacute;cor qu'il r&eacute;alisa pour le premier local des scouts de l'Institut

 

Saint-Boniface. Georges Remi d&eacute;couvre initialement le scoutisme au sein de la 3e troupe pluraliste d

 

'Ixelles &agrave; partir de 1920. Il y reste presque deux ann&eacute;es, avant de rejoindre la troupe scoute

 

catholique de son nouveau coll&egrave;ge en octobre 1921. Rapidement, il impressionne ses compagnons par sa

 

technique scoute aguerrie et introduit l'indianisme dans sa nouvelle unit&eacute;. Il se fait aussi remarquer

 

par ses talents de dessinateur et produit, d&egrave;s le d&eacute;but de 1922, ses premi&egrave;res

 

illustrations pour le bulletin de la troupe, le Jamais Assez, et pour la revue des BCS, Le Boy-

 

Scout.<br/><br/>

 

En octobre 1922, son chef de troupe lui confie la mission de r&eacute;nover

 

compl&egrave;tement le local scout. Les murs sont repeints et surtout d&eacute;cor&eacute;s de figures

 

imagin&eacute;es par Herg&eacute;. Pr&egrave;s du plafond, une frise repr&eacute;sente des scouts et des

 

Indiens &agrave; quatre pattes. A un m&egrave;tre du sol, une seconde frise propose des chevaliers en armure

 

et au galop, comme dans un tournoi. Autour des portes et de la fausse chemin&eacute;e du local, Georges Remi

 

dessine des scouts qui grimpent ou tirent &agrave; la corde. Une grande carte de Belgique prend

 

&eacute;galement place sur le mur du fond, avec les diff&eacute;rents lieux o&ugrave; la troupe de Saint-

 

Boniface a d&eacute;j&agrave; camp&eacute; et les sites culturels et industriels qu'ils ont visit&eacute;. Le

 

nouveau local est inaugur&eacute; en mars 1923.<br/><br/>

 

En mars 1925, cependant, les scouts de

 

Saint-Boniface re&ccedil;oivent un nouveau local. Avec la cr&eacute;ation de la meute et du clan, ils sont en effet

 

de plus en plus nombreux et ont besoin d'un espace plus grand. L'ancien local devient alors un garage pour

 

l'autocar de la troupe. Les murs du garage ne seront toutefois jamais repeints. Cette situation a permis la

 

conservation de cette œuvre d'Herg&eacute; jusqu'&agrave; aujourd'hui.<br/><br/>


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960

   Titre: Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960
 Séries: Cahiers du CHBS #3
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 2008
 Auteur(s): Sophie WITTEMANS

Cette &eacute;tude retrace le cadre tant chronologique que p&eacute;dagogique du guidisme

 

catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi. Pr&eacute;sent d&egrave;s les ann&eacute;es 1923 sur le bord du

 

Lac Tanganika, le guidisme sera surtout implant&eacute;, depuis le Katanga, par Madeleine Vilain XIIII

 

&agrave; partir de 1937. Apr&egrave;s une br&egrave;ve exp&eacute;rience sud-africaine pendant la seconde

 

guerre mondiale, il se d&eacute;veloppera de mani&egrave;re exponentielle &agrave; partir des ann&eacute;es

 

1950. A partir de 1955, tant Marie-Claire Laloux que Marie-Jos&egrave;phe Lacroix s'inqui&egrave;teront de sa

 

p&eacute;rennit&eacute; et oeuvreront &agrave; sa consolidation structurelle et p&eacute;dagogique sur place

 

et depuis la Belgique. Ce guidisme, con&ccedil;u comme guidisme indig&egrave;ne d&egrave;s l'origine, tentera de s

 

'adapter largement &agrave; la r&eacute;alit&eacute; congolaise, mais p&eacute;nalis&eacute; par la situation

 

de d&eacute;part difficile de la fille et de la femme, ne pourra passer le flambeau de sa direction &agrave;

 

des cheftaines congolaises que vers la fin des ann&eacute;es 1950.<br/><br/>

 

Deze studie schetst het

 

pedagogisch en chronologisch kader van de katholieke gidsenbeweging in Belgisch Congo en Ruanda-Urundi, die

 

sinds 1923 aanwezig was aan de oevers van het Tanganika Meer, en vooral, vanaf 1937, door Madeleine Vilain

 

XIIII vanuit Katanga uitgebouwd zal worden. Na een korte zuid-afrikaanse ervaring tijdens de tweede

 

wereldoorlog, zal de beweging een exponentiële groei kennen vanaf de jaren 1950. Vanaf 1955 zullen Marie-

 

Claire Laloux en Marie-Jos&egrave;phe Lacroix zich zorgen maken over haar bestendiging en werken aan haar

 

structurele en pedagogische consolidatie, ter plaatse en vanuit België. De gidsenbeweging, oorspronkelijk

 

bedacht als beweging voor zwarte meisjes, zal zich sterk proberen aan te passen aan de Congolese realiteit,

 

maar door de moeilijke vertreksituatie van het meisje en de vrouw, zal het pas op het einde van de jaren 1950

 

mogelijk zijn om de fakkel over te dragen aan een Congolese leiding.<br/><br/>

 

This essay outlines the

 

pedagogical and chronological framework of the catholic guiding movement in the Belgian Congo and in Ruanda-

 

Urundi.  Present from the years 1923 on the shores of Lake Tanganika, it will essentially be implemented since

 

1937 by Madeleine Vilain XIIII from the Katanga province.  After a short South-African contact and experience

 

during the second World War, the expansion of Girl-Guiding will be exponential in the 1950s.  From 1955

 

onwards, Marie-Claire Laloux and Marie-Jos&egrave;phe Lacroix will worry about its durability and try to

 

consolidate both its structure and pedagogies, on site and from Belgium.  Designed as a movement for black

 

girls right from the start, Girl-Guiding will attempt to adapt as much as possible to the Congolese reality,

 

but will be penalised by the difficult starting position of girls and women in the Congo.  It is only at the

 

very end of the 1950s that the torch will be passed to Congolese leaders. <br/><br/>


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval

   Titre: Notre-Dame des Scouts à l 'Abbaye d'Orval
 Séries: Cahiers du CHBS #5
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 3/2009
 Auteur(s): Thierry SCAILLET

Dominant les ruines de l'abbaye médiévale d'Orval, la chapelle

dédiée à Notre-Dame des Scouts est bâtie sur les fondations de l'ancienne chapelle

Notre-Dame de Montaigu, construite au début du 17ème siècle et détruite par les

soldats français en 1793. Erigée en souvenir de la part active que les scouts catholiques ont pris

à la restauration de l'abbaye d'Orval entre 1926 et 1929, la chapelle Notre-Dame des Scouts est

officiellement inaugurée par la Fédération des Scouts Catholiques (FSC) et le Vlaams

Verbond der Katholieke Scouts (VVKS) le 14 août 1938, en clôture des festivités du 25ème

anniversaire du scoutisme catholique en Belgique. La chapelle Notre-Dame des Scouts a créé en

Ardennes, terre privilégiée de camps, un lieu propice où les scouts pourront se

ressourcer au contact d'une abbaye dédiée à Notre Dame. Elle favorisera aussi l

'éveil de vocations religieuses, dont profitera entre autres l'abbaye d'Orval. La chapelle a

fêté son 70ème anniversaire en 2008.


De Onze Lieve Vrouw der Scoutskapel

kijkt uit over de vervallen middeleeuwse abdij van Orval en is gebouwd op de fundamenten van de oude O.L.V.

van Scherpenheuvelkapel, die zelf dateert van begin 17de eeuw, maar vernield werd door de Franse soldaten in

1793. De Onze Lieve Vrouw der Scoutskapel werd opgericht ter herinnering aan de actieve deelname van de

katholieke Scouts aan de heroprichting van de abdij van Orval tussen 1926 en 1929. Ze werd op 14 augustus 1938

officieel ingewijd door de Fédération des Scouts Catholiques (FSC) en het Vlaams Verbond der

Katholieke Scouts (VVKS), die hiermee de vieringen rond het 25-jarig jubileum van katholieke scouting in

België afsloten. De kapel is in de Ardennen, een kampstreek bij uitstek, een plek waar scouts zich kunnen

herbronnen en waar een aantal roepingen zich, onder meer ten gunste van de abdij van Orval, hebben laten

voelen. In 2008 werd de 70ste verjaardag van de kapel gevierd.


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Gilwell Park, les origines d’un camp scout international

   Titre: Gilwell Park, les origines d'un camp scout international
 Séries: Cahiers du CHBS #6
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 10/2009
 Auteur(s): Luc MARCOVITCH

Le terme "Gilwell" et son pendant "Gilwell

Park" désigne non seulement un haut-lieu du scoutisme anglais et international, berceau d'un

système de formation utilisé au plan mondial par le scoutisme jusque vers 1970, initié

par Baden-Powell lui-même, mais aussi un magnifique parc chargé d'histoire, terrain de camp et

lieu de retrouvailles d'anciens.
C'est à Gilwell qu'est né le système du Wood

Badge et qu'il a été diffusé, vers la quasi totalité du monde du scoutisme. Face

à l'impossibilité d'assurer la formation in situ de tous les scouts, un système de

décentralisation y est imaginé, reposant sur une formation de formateurs (les D.C.C.)

organisée à Gilwell, chargés de reproduire le modèle de formation chez eux et de

breveter leurs chefs dans ce cadre. Lors de cette diffusion émerge aussi la nécessité d

'établir d'autres camps de formation permanents, comme ceux de Wolveringen (BSB), La Fresnaye (FSC),

De Kluis (VVKS) en Belgique mais aussi Chamarande et le Cappy en France, Ommen aux Pays-Bas.
Ce Cahier met

finalement aussi en lumière l'action de F. G. Gidney, certes mandaté par Baden-Powell mais dont

le pouvoir d'initiative restait malgré tout important, dans l'établissement du parc et du

système de formation Wood Badge.


De namen "Gilwell" en "Gilwell Park" verwijzen

naar een belangrijk centrum van de Engelse en internationale scoutsbeweging. Het is niet enkel de bakermat van

een vormingssysteem dat wereldwijd in de scoutswereld zal gebruikt worden tot in de jaren 1970, en

oorspronkelijk door Baden-Powell werd bedacht, maar eveneens een prachtig park met een lange geschiedenis, en

ook een kampterrein en een samenkomstplek voor oud-scouts.
Het is in Gilwell dat het Wood Badge-systeem

ontstaan is en dat het geleidelijk aan naar de bijna gehele scoutswereld werd verspreid. Omdat het onmogelijk

was om alle scouts ter plekke op te leiden, werd een decentralisatiemethode bedacht, waarbij

opleidingsverantwoordelijken (de D.C.C.'s) in Gilwell opgeleid werden, en het vormingssysteem dan thuis

opnieuw moesten toepassen om zo hun eigen leiders brevetten toe te kennen in hetzelfde raamwerk. Bij deze

verspreiding rees ook de noodzaak om permanente vormingscentra op te richten, zoals die van Wolveringen (BSB),

La Fresnaye (FSC), De Kluis (VVKS) in België, naast Chamarande en le Cappy in Frankrijk en Ommen in Nederland.

Dit Cahier licht ook de bijdrage van F.G. Gidney toe. Alhoewel hij een mandaat had van Baden-Powell,

werkte hij toch nog vele aspecten van het park en het Wood Badge-systeem op eigen initiatief uit.


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Sur les traces des chansons scoutes et guides

   Titre: Sur les traces des chansons scoutes et guides
 Séries: Cahiers du CHBS #7
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 3/2010
 Auteur(s): Jean HAUMAN et Claire-Anne SPILTOIR

L'habitude de chanter pendant les activités

scoutes et guides, celle de chanter à certaines occasions mais aussi celle de chanter pour chanter, se

développe dès l'apparition du scoutisme, en dépit la petite place accordée au

chant par Baden-Powell et dans les programmes officiels jusqu'à la seconde guerre mondiale.

Un

répertoire se crée, emprunté en partie, parfois adapté, souvent original grâce aux

différents auteurs scouts et guides. Des chansonniers sont édités, des groupes vocaux et

des disques diffusent (surtout dans les années après-guerre) de nouveaux types de chants, la

pratique des instruments d'accompagnement, comme la guitare, s'installe et se popularise.

Exprimant la

joie et l'enthousiasme, instrument de cohésion du groupe, donnant de la profondeur à certains

de ses moments, le chant devient aussi au fil du temps une quasi "carte de visite" du scoutisme.

Het zingen tijden scouts-en gidsenactiviteiten, het zingen voor bepaalde gelegenheden, maar

vooral ook het zingen puur om het zingen ontwikkelt zich vanaf het ontstaan van scouting, zelfs al gunden

Baden-Powell en de officiële programma's tot aan W.O.II het maar een klein plaatsje.

Stilaan ontstaat een

repertorium, gedeeltelijk met geleend en soms ook aangepast werk, maar ook vaak met originele stukken

geschreven en gecomponeerd door verscheidene auteurs uit de scouts-en-gidsenwereld. Liedboeken worden

uitgegeven, groepjes ontstaan, platen brengen (vooral in de naoorlogse periode) nieuwe soorten muziek uit, en

het gebruik van begeleidingsinstrumenten zoals de gitaar komt op en wordt populair.

Door zijn uitstraling

van vreugde, enthousiasme en verbondenheid, en door de diepgang die het geeft aan bijzondere momenten, wordt

samen zingen geleidelijkaan een soort visitekaartje voor scouting.


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

La genèse du scoutisme

   Titre: La genèse du scoutisme
 Séries: Cahiers du CHBS #8
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 10/2010
 Auteur(s): Roger GRIGNARD

A l'occasion du v&eacute;ritable centenaire du scoutisme belge, Roger Grignard resitue dans ce Cahier la

 

gen&egrave;se du scoutisme en g&eacute;n&eacute;ral et en particulier en Grande-Bretagne. Il se fonde pour

 

cela sur deux ouvrages essentiels sur Baden-Powell, celui de Tim Jeal, biographe incontest&eacute; et sans

 

doute ind&eacute;passable de B.-P., et celui de Michaël Rosenthal, plus critique sur les intentions

 

originelles du fondateur du scoutisme. Cette gen&egrave;se, on le verra, n'a pas &eacute;t&eacute; sans mal

 

et le scoutisme n'est pas tomb&eacute; du ciel non plus...

<br/><br/>

Ter gelegenheid van echte 100ste

 

verjaardag van scouting in België situeert Roger Grignard in dit Cahier allereerst de genesis van scouting in

 

het algemeen en dan specifieker in Groot-Brittannië. Hij baseert zich daarvoor op twee belangrijke boeken over

 

Baden-Powell, enerzijds het boek van de biograaf Tim Jeal, die zonder twijfel de ultieme en onbetwist

 

biografie van B-P. schreef , en anderzijds het boek van Michäel Rosenthal, die meer kritische vragen stelt bij

 

de originele intenties van de stichter. De genesis van scouting is, zoals u het zal ontdekken, niet vanzelf

 

gegaan en scouting is dan ook niet zomaar uit de lucht komen vallen...<br/><br/>


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme

   Titre: Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme
 Séries: Cahiers du CHBS #9
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 3/2011
 Auteur(s): Sophie WITTEMANS

Pour ouvrir cette ann&eacute;e 2011, nous vous proposons un cahier sp&eacute;cial sur une facette

 

particuli&egrave;re du scoutisme : la pratique de la tot&eacute;misation. Si nous sommes beaucoup d'anciens

 

&agrave; porter un totem en Belgique, il ne s'agit pour autant pas d'une pratique r&eacute;pandue partout dans

 

le monde scout, loin de l&agrave; ! Initialement, elle ne fut m&ecirc;me pas encourag&eacute;e par Robert

 

Baden-Powell. L'usage des totems s'est pratiquement impos&eacute; par lui-m&ecirc;me, par le biais des

 

premi&egrave;res g&eacute;n&eacute;rations de scouts, tr&egrave;s r&eacute;ceptifs au th&egrave;me de

 

l'indianisme, dans une p&eacute;riode o&ugrave; l'image de l'indien b&eacute;n&eacute;ficie par ailleurs d'une

 

aura pour le moins positive. L'usage fera ensuite le reste et contribue &agrave; ce que les totems restent

 

encore de nos jours octroy&eacute;s aux guides et scouts de Belgique.

<br/><br/>

Dans cette &eacute;tude

 

magistrale, Sophie Wittemans s'est attel&eacute;e &agrave; d&eacute;monter tous les tenants et aboutissants de

 

cette pratique de la tot&eacute;misation : ses origines, son impl&eacute;mentation en Belgique, ses canaux de

 

transmission, ses transformations, ses raisons d'&ecirc;tre et de son succ&egrave;s, ses formes multiples dans

 

le quotidien des guides et des scouts. Ce cahier est une invitation &agrave; d&eacute;couvrir en profondeur

 

une facette m&eacute;connue du scoutisme et pourtant parmi les plus symboliques du mouvement dans nos

 

r&eacute;gions.

<br/><br/>

Om het jaar 2011 in te leiden, bieden wij u een speciaal cahiernummer aan,

 

over een bijzonder aspect van scouting : de totemisatie.  Alhoewel vele oud-scouts in België een totem hebben,

 

is het in de scoutswereld zeker geen wijdverbreide gewoonte om totems uit te reiken! Oorspronkelijk heeft

 

Robert Baden-Powell het gebruik van totems zelfs proberen te ontmoedigen.  Maar de totems hebben zich als het

 

ware zelf opgedrongen, dankzij de eerste scoutsgeneraties die zeer open stonden voor de indianenthematiek, in

 

een periode waarin de gehele beeldvorming rond de Indiaan ook positief geladen was.  Later zal de gewoonte

 

zich zodanig in de scoutsbeleving inprenten dat tot op heden, in België, totems nog altijd toegekend worden

 

aan scouts en gidsen.

<br/><br/>

Sophie Wittemans heeft in deze meesterlijke studie alle aspecten van de

 

praktijk van de totemisatie ontrafeld : de oorsprong, de inplanting in België, de overdrachtskanalen, de

 

evolutie, de bestaansreden en succesfactoren, en de veelvuldige vormen van de totemisatie in het gewone

 

scouts- en gidsenleven.  Dit cahier is dan ook een uitnodiging tot een diepgaande ontdekking van dit minder

 

bekende maar uitermate symbolische aspect van scouting in onze streken.<br/><br/>


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique

   Titre: Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique
 Séries: Cahiers du CHBS #10
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 11/2011
 Auteur(s): Thierry SCAILLET et Sophie WITTEMANS

En

 

mars 2011, lorsque les Scouts et Guides Adultes de Belgique ont inaugur&eacute;, en l'&eacute;glise anglicane

 

Holy Trinity &agrave; Bruxelles, une plaque comm&eacute;morant la fondation de la premi&egrave;re troupe

 

scoute en Belgique, un appel fut lanc&eacute; afin que les historiens du scoutisme se penchent sur l'origine

 

du scoutisme en Belgique.

<br/><br/>

Non pas que cette origine ait &eacute;t&eacute; jusqu'&agrave;

 

pr&eacute;sent n&eacute;glig&eacute;e ou oubli&eacute;e, mais cet appel fut lanc&eacute; avec la conviction

 

qu'une approche plus large que celle qui avait &eacute;t&eacute; g&eacute;n&eacute;ralement utilis&eacute;e

 

jusqu'&agrave; pr&eacute;sent, &agrave; savoir celle du prisme des f&eacute;d&eacute;rations encore en

 

existence, qu'une approche plus rigoureuse aussi en termes de critique historique et plus audacieuse en

 

mati&egrave;re de sources, pouvait jeter un autre &eacute;clairage sur ce pass&eacute;…

<br/><br/>

Ce

 

cahier est une premi&egrave;re r&eacute;ponse &agrave; cet appel.  Il fait le point, surtout &agrave; l'aide

 

de sources apparues r&eacute;cemment, sur les moments d'&eacute;closion, de foisonnement, d'enthousiasme

 

manifeste, mais aussi, souvent, de difficile survie des premiers groupes scouts et guides en Belgique et de

 

leurs futures f&eacute;d&eacute;rations.

<br/><br/>

C'est enfin par ce cahier, le 10e, que le Centre

 

Historique Belge du Scoutisme entend c&eacute;l&eacute;brer le 100e anniversaire du scoutisme belge et son

 

propre 25e anniversaire.

<br/><br/><br/><br/>

 

 

Toen in maart 2011 in de Brusselse anglicaanse

 

Holy Trinity-kerk de gedenkplaat van de oprichting van de eerste scoutstroep in België werd ingehuldigd door

 

de oud-Scouts en oud-Gidsen van België, werd tegelijk een oproep gedaan aan de scoutshistorici om zich te

 

buigen over het ontstaan van scouting in België.

<br/><br/>

Het ontstaan van scouting in België was tot

 

hiertoe wel al bestudeerd geweest, maar deze oproep werd vooral gedaan in de overtuiging dat een bredere

 

aanpak deze beginmomenten in een ander daglicht zou kunnen stellen, namelijk door het verleden niet enkel te

 

bekijken vanuit het standpunt van de nog bestaande verbonden, door nieuwe bronnen aan te boren, en ook door de

 

geschiedkundige kritiek nauwkeuriger toe te passen.

<br/><br/>

Dit cahier kan beschouwd worden als een

 

eerste reactie op deze oproep. Aan de hand van bronmateriaal dat onlangs is opgedoken, biedt het een overzicht

 

van de beginmomenten, de vermenigvuldiging van initiatieven en de manifeste geestdrift van die tijd, maar ook

 

van het soms moeilijke voortbestaan van de eerste Belgische scouts- en gidsengroepen en hun toekomstige

 

verbonden.

<br/><br/>

Tenslotte wenst het Belgisch Historisch Centrum voor Scoutisme, met dit 10de

 

cahier, 100 jaar scouting in België mee te vieren, alsook haar eigen 25ste verjaardag. <br/><br/>


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Gilwell Park. L’apogée du camp de formation international du scoutisme

   Titre: Gilwell Park. L'apogée du camp de formation international du scoutisme
 Séries: Cahiers du CHBS #11
 Edité par: CHBS
 Date de publication: 3/2012
 Auteur(s): Luc MARCOVITCH

En octobre 2009, le CHBS

 

publiait un premier cahier consacr&eacute; &agrave; Gilwell Park, d&eacute;j&agrave; de la main de Luc

 

Marcovitch. Ce cahier retra&ccedil;ait les origines de ce parc, qui devint au cours de la premi&egrave;re

 

moiti&eacute; du vingti&egrave;me si&egrave;cle, une v&eacute;ritable r&eacute;f&eacute;rence pour le

 

scoutisme mondial et le berceau de son syst&egrave;me de formation.

<br/><br/>

Ce second cahier nous

 

relate la suite de cette histoire : comment certains personnages, dont J. S. Wilson dit Belge, ont

 

consolid&eacute; ses dimensions de campisme et de formation, de fa&ccedil;on &agrave; y attirer des milliers de

 

scouts (et non des moindres) et ont instaur&eacute; la tradition toujours vivante de la Gilwell Reunion.

 

Comment Gilwell s'est relev&eacute; du d&eacute;c&egrave;s de Baden-Powell et d'Hubert Martin et a

 

surv&eacute;cu &agrave; la Seconde Guerre mondiale. Comment le syst&egrave;me de Wood Badge qui y a vu le

 

jour, a conquis le monde entier et a &eacute;t&eacute; adopt&eacute; par de plus en plus de pays. Comment,

 

enfin, le terrain s'est agrandi et s'est couvert de lieux charg&eacute;s de symboles…

<br/><br/>

 

 

 

Etes-vous aussi contamin&eacute; par le virus de Gilwell ? Sachez que Gilwell est facilement atteignable

 

&agrave; partir de Londres et se visite… Tous les renseignements au CHBS.

<br/><br/><br/><br/>

 

 

 

 

 

In oktober 2009 gaf het CHBS reeds een eerste Cahier uit over Gilwell Park; de auteur ervan was eveneens Luc

 

Marcovitch. Dit eerste Cahier deed de oorsprong van het park uit de doeken en gaf aan hoe het park in de

 

eerste helft van de twintigste eeuw een belangrijke referentie voor het scoutsgebeuren op wereldvlak werd en

 

de bakermat van zijn vormingssysteem.

<br/><br/>

Dit tweede Cahier vertelt het verhaal verder : hoe een

 

aantal personages, onder meer J. S. Wilson die de bijnaam "Belge" droeg, de kampeer- en vormingsdimensies in

 

die mate hebben uitgewerkt dat duizenden scouts (en soms niet de minsten) naar Gilwell kwamen, en hoe ze ook

 

de traditie van de Gilwell Reunion, die tot vandaag voortbestaat, hebben ingevoerd. Verder ook hoe Gilwell de

 

dood van Baden-Powell en van Hubert Martin, maar ook de tweede wereldoorlog heeft overleefd. Hoe het Wood

 

Badge-systeem dat er ontworpen werd, de hele wereld veroverde en door steeds meer landen werd overgenomen. En

 

tenslotte hoe het terrein met zijn symbolische plekken alom steeds omvangrijker werd…

<br/><br/>

Heeft u

 

ook het Gilwell-virus te pakken ? Vanuit London is Gilwell makkelijk bereikbaar en te bezichtigen… Alle info

 

bij het CHBS.<br/><br/>


Dans la même série: Histoire et symbole. La croix de Jérusalem fleurdelisée au sein du scoutisme catholique belge, Hergé et le décor des locaux scouts de l’Institut Saint-Boniface, Le guidisme catholique au Congo belge et au Ruanda-Urundi, 1923-1960, Historique des Girl-Guides de Belgique (GGB), 1911-1966, Notre-Dame des Scouts à l’Abbaye d’Orval, Gilwell Park, les origines d’un camp scout international, Sur les traces des chansons scoutes et guides, La genèse du scoutisme, Quels sont donc les totems du grand Manitou ? Pratiques totémiques et indianistes dans le scoutisme, Aux origines du scoutisme et du guidisme en Belgique, Quand Mowgli rencontre saint François… La christianisation du Livre de la Jungle chez les scouts catholiques, 1940-1944, Londres capitale de la liberté, capitale du scoutisme en exil, L’invention de la tradition du camp scout, 1907-1914, Pierre Ickx, Illustrateur scout de l’Entre-deux-guerres, Le guidisme dans une Europe en guerre et en Belgique occupée, 1914-1918, Le scoutisme équestre en Belgique francophone. Les Cavaliers de Saint-Hubert, 1945-1968, Le guidisme catholique en Belgique, 1915-1960, Monuments et sépultures scouts en Belgique. Sur les traces du scoutisme dans nos paysages, Les histoires de <em>Brownies</em> ou le statut de la petite fille dans le guidisme de l’Entre-deux-guerres, De Mafeking à Bruxelles, les scouts allemands en Belgique occupée, 1914-1918, Le Père Jésuite jacques Sevin et les débuts du scoutisme à Mouscron, Montferrier-sur-Lez – 220 Boy-Scouts de Belgique (B.S.B.) dans la tourmente de mai 1940

Les Cahiers du CHBS